Tsingy de Madagascar

LES TSINGY ROUGES

Sur le chemin de la réserve de l’Ankarana, enfin, ne manquez pas de découvrir les tsingy rouges. Loués dans un des canyons de la rivière Irodo, ils offrent un paysage lunaire, là aussi façonné par le travail de l’eau et du temps.

 

LES TSINGY DE L’ANKARANA

A deux heures de vol et trois jours de 4X4 des gigantesques éperons de Bemaraha, les trsingy de l’Ankarana, beaucoup plus modestes,  méritent tous de même de détour. On y trouve d’autres curiosités géologiques accessibles sans mousqueton ni baudrier. Ils permettent de mieux comprendre la formation géologique  de cette région et de découvrir notamment les Grottes sacrées, hauts lieu historique malgache, qui servirent jadis de refuges Antakarana pourchassé par les ethnies des hauts plateaux.

 

LES TSINGY DE BEMARAHA

Ce véritable labyrinthe de 70 000 hectares est constitué d’un réseau très dense de failles, de crevasses et de blocs sculptés en lames ou en aiguilles acérées.

Roches formées il y a près de 200 millions d’années par un dépôt de fossiles et de coquillages  puis façonnées par l’érosion, les Tsingy offrent l’un des paysages les plus spectaculaires de la Grande île.

Il y a 300 ans, les tsingy ont servi d’abri pour les « vazimba » les premiers occupants de Madagascar. Aujourd’hui, cet océan  minéral  est devenu un lieu de culte et de célébrations tout autant qu’un site unique qui commence à attirer les touristes.

 

Tsingy de Namoroka

Il se situe  à 221 km au Sud-Ouest de la ville de Mahajanga, à 55 km au sud de Soalala, et à 22 km au Nord-Ouest du village d’Andranomavo, le Parc National des Tsingy de Namoroka offre un paysage pittoresque d’une architecture majestueuse, faite d’un plateau calcaire cristallin découpé en Tsingy particulièrement impressionnant où des grottes et murailles, forêt dense sèche semi-caducifoliée, savane, zone marécageuse, canyons et piscines naturelles s’étendent sur 22 227 ha.

Le Parc, un véritable sanctuaire de la nature, abrite également des espèces floristiques et faunistiques d’une endémicité élevée de l’écorégion Ouest : 81 espèces d’oiseaux, 8 espèces de lémuriens, 5 espèces d’Amphibiens, 30 espèces de Reptiles, un rongeur endémique Eliurus sp, et 218 espèces de plantes.